Vers la West Coast en passant par Glenorchy
dimanche 10 mars
  • JPEG - 272 ko
  • JPEG - 247.2 ko
  • JPEG - 310.7 ko
  • JPEG - 271.6 ko
  • JPEG - 387.4 ko
  • JPEG - 460.9 ko
  • JPEG - 282.4 ko
  • JPEG - 232 ko
  • JPEG - 207.6 ko
  • JPEG - 228.4 ko
  • JPEG - 263 ko
  • JPEG - 184.4 ko
  • JPEG - 223.8 ko
  • JPEG - 374 ko
  • JPEG - 361.8 ko
  • JPEG - 234.1 ko
  • JPEG - 204.2 ko
  • JPEG - 315.4 ko
  • JPEG - 262.8 ko
  • JPEG - 281 ko
  • JPEG - 386.6 ko
  • JPEG - 225.6 ko
  • JPEG - 207.2 ko
  • JPEG - 243.4 ko
  • JPEG - 220.2 ko
  • JPEG - 211.9 ko
  • Départ de la péninsule d’Otago sous le soleil… Notre route nous fait traverser des paysages très arides et austères, avant de déboucher sur des plaines de vergers : abricots, pommes, pêches, prunes... Juste avant d’arriver à Queenstown, nous sommes arrivés par la Kawarau Gorge, où est installé le centre de bungy (saut à l’élastique) des pionniers de cette activité (ceux qui ont sauté de la Tour Eiffel à la fin des années 80 notamment !). Les vignobles de la Gibbston Valley sont installés également le long de la Kawarau river. Et nous, nous avons trouvé notre petit coin pour la nuit en contrebas, le long du torrent : un petit camping sauvage fréquenté par quelques fanas de canoë qui descendent le torrent. Juste le bruit de l’eau pendant la nuit… Et le matin, douche dans le torrent pour les courageux Jérome, Antonin et Basile. J’admire ! Je me suis dégonflée, et Gaspard aussi…

    Queenstown est une petite ville dans les montagnes, au bord d’un lac, dédiée aux sports de frissons : rafting, parapente, canyonning, escalade, bungy, ski… Il y a des agences qui proposent ces activités et des magasins d’outdoor à tous les coins de rue. Pas dans notre budget et pas très adapté pour les enfants, dommage !

    La route qui longe le lac Wakatipu est splendide ! Nous l’avons empruntée jusqu’au bout pendant 45 kilomètres, jusqu’à Glenorchy. La couleur du ciel se reflète dans le lac qui est d’un bleu… Encore une fois, nous avons trouvé notre petit coin de rêve pour la nuit, en empruntant un chemin qui nous a amenés tout au bord du lac, à côté d’une petite plage de galets. Baignade dans une eau bien fraîche mais transparente et tranquille, dîner sur la plage avec les derniers rayons de soleil, observation du ciel étoilé. Comme dit Basile : « Des milliards d’étoiles, je n’ai jamais vu ça de toute ma (longue) vie ! ». C’est vrai que c’était incroyable !

    Pour rejoindre la West Coast, nous avons traversé des cols avec des vues sur les vallées alentours, nous avons longé des lacs avec une couleur toujours aussi bleue. Petite halte près d’une rivière avec des truites arc-en-ciel géantes, et baignade dans l’eau glacée pour toujours les mêmes courageux ! Avant de nous arrêter pour la nuit à une trentaine de kilomètres de Haast, dans un camping avec vue sur les montagnes enneigées. Petite douche à la casserole dans la Haast River… Heureusement qu’il y a peu d’habitants dans les environs, ils auraient entendu les hurlements de Gaspard avec l’eau froide.

    Une fois la côte atteinte, nous avons repris la route un peu vers le sud vers Jackson Bay, un tout petit village de pêcheurs complètement isolé au bout d’un cul-de-sac, car le village le plus proche est à 45 kilomètres. Nous avons assisté au retour de la pêche aux poissons et langoustes, avons fait une balade à travers la forêt, et nous avons mangé un fish and chips (délicieux, mais pas très léger !) du bout du monde dans un minuscule restaurant : le Cray Pot.

    Nous avons aussi fait la connaissance des sandflies, de charmantes petites mouches qui vous dévorent comme les moustiques… Rien n’y fait, elles sont voraces, et qu’est-ce-que ça gratte ! Jérome en est la 1ère victime haut la main.

    Commentaires
    Solène
    - 14/03/2013

    Argh, on ne vous avait pas dit pour les sandfly ? oups, désolée

    - 15/03/2013

    Attention aux sandflies et aux peaux fragiles ! J’ai été dévoré en Malaisie et j’ai dû prendre une crème à base de cortisone
    car avec le grattage irraisonné il y avait eu
    infection des boutons et c’était le seul traitement .
    En plus sympathique , avez-vous mangé cette belle langouste qu’on voit sur la photo ? Hum ...délicious !
    Françoise et Jclaude

    Sandrine et David
    - 16/03/2013

    Waouw ! Ça donne envié de partir vous rejoindre au bout du monde...

    Guillaume
    - 16/03/2013

    Jérome, si les sandflies sont comme les loustiques, pardon moustiqiues, alors elles sont attirées par le CO2 que tu dégages en abondance (corps actif bravo !). Un conseil : arrête de respirer ça marche bien !

    PS : ok j’ai vu les photos c’est effectivement copieux, mais : combien de fish and ships avez-vous pris par personne ?


    .

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)