Arrivée en Nouvelle-Zélande : Christchurch et péninsule de Banks
samedi 2 mars
  • JPEG - 178.7 ko
  • JPEG - 183.3 ko
  • JPEG - 303.9 ko
  • JPEG - 194.9 ko
  • JPEG - 240.4 ko
  • JPEG - 225.5 ko
  • JPEG - 164 ko
  • JPEG - 189.3 ko
  • JPEG - 197.5 ko
  • JPEG - 192.8 ko
  • JPEG - 183.8 ko
  • JPEG - 204.9 ko
  • JPEG - 168.2 ko
  • JPEG - 146.3 ko
  • JPEG - 325.3 ko
  • JPEG - 265 ko
  • JPEG - 265.7 ko
  • JPEG - 280.5 ko
  • JPEG - 213.5 ko
  • JPEG - 187.2 ko
  • JPEG - 303.3 ko
  • JPEG - 178.3 ko
  • Ca y est, nous sommes aux antipodes de la France ! Un décalage horaire de 12 heures et la tête à l’envers !...

    Nous sommes arrivés dans l’Ile du Sud à Christchurch. Cette ville, la 2ème de Nouvelle-Zélande, a vécu un gros tremblement de terre il y a 2 ans. Le centre-ville a été particulièrement touché. La cathédrale n’existe plus. Une grande partie du centre est encore fermée. Certains bâtiments se sont écroulés, d’autres sont devenus trop fragiles et sont voués à la destruction. Christchurch va mettre longtemps à se reconstruire, et partout dans la ville on voit des panneaux « Rebuilding for our future ». Des solutions temporaires, très réussies, ont été mises en place. Par exemple, un certain nombre de magasins se sont rassemblés autour d’un centre commercial en plein air appelé « Re-start » : ce sont des containers peints de couleurs vives. Des artistes ont aussi investi les terrains devenus vagues de la ville.

    Pour la 1ère nuit, nous sommes restés dans une auberge de jeunesse. Le lendemain, nous avons récupéré notre nouveau camping-car qui va devenir notre chez-nous pendant 1 mois. Nous avons tout de suite pris la direction de la magnifique péninsule de Banks, et en particulier de la petite ville d’Akaroa. Cette péninsule est issue de l’activité volcanique de la région. Elle est montagneuse et en son centre, la mer a creusé une baie. Sur les conseils de Solène et Olivier (dont nous allons nous inspirer pendant tout notre séjour en NZ !), nous avons fait une croisière de 2 heures sur cette baie, à la découverte… des dauphins ! Nous avons passé tout notre temps à l’avant du bateau à scruter l’horizon à la recherche de ces élégants Hector’s dolphins. Nous avons croisé aussi des bancs de plancton/poulpe orange dont se régalent les baleines, des phoques, des albatros, des mouettes, des cormorans et même un pingouin. Du fait de l’activité volcanique, les côtes sont également d’une grande richesse géologique. On n’y connaît pas grand-chose en géologie, mais c’était très chouette ! Quant à la ville d’Akaroa, elle a été créée à l’origine par des Français. Elle en garde des noms de rues français (rue Lavaud…) et des enseignes en français.

    Ces premiers contacts avec la Nouvelle-Zélande sont de très très bon augure…

    Commentaires

    .

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)