Les Temples d’Angkor
mercredi 16 janvier
  • JPEG - 168.3 ko
  • JPEG - 286.2 ko
  • JPEG - 363.2 ko
  • JPEG - 367.3 ko
  • JPEG - 339.7 ko
  • JPEG - 292.7 ko
  • JPEG - 356.6 ko
  • JPEG - 324 ko
  • JPEG - 346.7 ko
  • JPEG - 281 ko
  • JPEG - 278.3 ko
  • JPEG - 343 ko
  • JPEG - 188.6 ko
  • JPEG - 136.8 ko
  • JPEG - 294.8 ko
  • JPEG - 328.3 ko
  • JPEG - 269.5 ko
  • JPEG - 235.3 ko
  • JPEG - 261.9 ko
  • JPEG - 374.4 ko
  • JPEG - 540.6 ko
  • JPEG - 313.2 ko
  • JPEG - 319.3 ko
  • JPEG - 423 ko
  • JPEG - 267.7 ko
  • JPEG - 168.4 ko
  • Impossible d’aller au Cambodge sans visiter les temples d’Angkor ! Nous sommes restés 6 jours à Siem Reap pour profiter tranquillement de notre visite. En plus, il fait si chaud que les breaks de l’après-midi sont plus que nécessaires...

    En réservant un tuk-tuk pour la journée, nous nous sommes baladés dans les différents temples. Le plus connu est Angkor Wat, mais de nombreux temples l’environnent. Suivant la période de construction, s’étalant du IXème siècle au XIIIème siècle, ces temples sont soit hindouistes, soit bouddhistes. C’est le roi Jayavarman VII à la fin du XIIème siècle qui a fait du bouddhisme la religion prédominante dans l’empire Khmer, et qui avait édifié Angkor Thom qui abrite en particulier le Bayon (le temple avec les très grosses têtes). A cette époque, Angkor représentait le centre névralgique du pays. Dans la cité d’Angkor, il y aurait même eu 1 million d’habitants ! Les vestiges enfouis dans la jungle étaient connus des populations locales mais ont été révélés au grand public à la fin du XIXème siècle, avec beaucoup de retentissement.

    Le nombre de touristes visitant les temples est désormais énorme : 2 millions chaque année avec beaucoup de groupes, principalement asiatiques (pour ne pas dire chinois !) ! Malgré la foule, nos temples préférés sont le Ta Prohm et le Preah Khan avec leurs gigantesques arbres qui envahissent les murs. Les racines donnent même l’impression de dégouliner… le tout dans la jungle d’où sortent les bruits stridents si caractéristiques d’insectes tropicaux. Le Bantaey Srei, plus éloigné, est un petit temple considéré comme le joyau d’Angkor, avec ses bas-reliefs très finement sculptés. Ils sont si fins qu’à la découverte de ce temple, on pensait qu’il datait du XIVème siècle, mais il a été établi plus tard qu’il avait été construit bien avant, au Xème siècle. Et puis, nous avons quand même pu échapper à la foule dans de petits temples moins incontournables, et profiter de se sentir presque tout seuls à crapahuter.

    Commentaires
    - 21/01/2013

    salut ! it was great to run into you again in siem after meeting in laos ! you have a great website - we’ll certainly follow your further adventures :-) see you again, somewhere on this beautiful planet ! all the best, simon & josephine

    Françoise
    - 22/01/2013

    Voilà ! Vous avez confirmé ( si c’était nécessaire ) mon envie de partir au Cambodge , qu’il s’agisse du pays , ou de ces fabuleux temples d’ Angkor qui me font rêver depuis très longtemps !
    Ils me rappelle le grandiose site de Borobudur à Java .
    Votre mémoire va être encombrée par de trop nombreux souvenirs , plus beaux les uns que les autres ! Et ce n’est pas fini !!!
    Françoise et JClaude

    Georges
    - 1er/02/2013

    Quelques ref bibliographiques....
    Georges Coedes... les Etats indouhisés d’Asie du Sud-Est
    Bernard Philippe Groslier... archéologue Angkor (EFEO)
    Bruno Dagens (architecte) a publié
    Angkor : La Forêt de pierre (French Edition) by Bruno Dagens
    Voir egalement les dessins d’Angkor par les dessinateurs de la mission d’exploration Doudart de Lagrée


    .

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)