Oudom Xai et Phongsali
mercredi 28 novembre
  • JPEG - 334.8 ko
  • JPEG - 401.6 ko
  • JPEG - 347.5 ko
  • JPEG - 259.2 ko
  • JPEG - 266.9 ko
  • JPEG - 237.1 ko
  • JPEG - 207.2 ko
  • JPEG - 202.3 ko
  • JPEG - 174.6 ko
  • JPEG - 256.9 ko
  • JPEG - 292.6 ko
  • JPEG - 483.5 ko
  • JPEG - 414.6 ko
  • JPEG - 303.7 ko
  • JPEG - 275.5 ko
  • JPEG - 198.5 ko
  • JPEG - 257.1 ko
  • JPEG - 372.4 ko
  • JPEG - 218.9 ko
  • JPEG - 336 ko
  • JPEG - 328.2 ko
  • JPEG - 219.9 ko
  • JPEG - 210.4 ko
  • JPEG - 272.7 ko
  • JPEG - 289.5 ko
  • JPEG - 195.7 ko
  • JPEG - 161.1 ko
  • JPEG - 524.5 ko
  • Après plusieurs jours sans internet (et même sans électricité !), nous revoici connectés…



    C’est tout un programme de se rendre à Phongsali. Il faut d’abord prendre un bus pour Oudom Xai : 3 heures pour faire 120 km. Nous avons fait un stop obligatoire à Oudom Xai car les bus pour Phongsali ne partent que le matin.

    Il n’y a pas grand-chose à Oudom Xai, à part une gare routière très vivante (nœud pour tous les bus du Nord du Laos) ! Si, il y a quand même un stupa doré et un grand buddha qui dominent la ville. Nous y avons d’ailleurs croisé un petit groupe de filles de 10-12 ans, complètement surexcitées de rencontrer des garçons à la peau blanche. Cette fois, c’est Antonin qui avait son groupe d’admiratrices !

    Nous avons repris le bus pour Phongsali mardi matin à 8h30. Dans le Lonely Planet, il est écrit que la durée du trajet pour 232 km peut varier entre 9h et 15h. Nous avons compris pourquoi… Sur les 9h30 de trajet entre Oudom Xai et Phongsali, nous avons passé 4 heures sur une piste complètement boueuse, bien que ce ne soit pas la saison des pluies. En 7 heures, nous n’avons fait que 140 km ! On comprend mieux pourquoi cette route n’est pas toujours praticable d’avril à septembre. Avec la boue, le bus a commencé à patiner… Tout le monde est descendu pour que le chauffeur et ses 2 mécaniciens installent des chaînes. Nous avons donc marché sur 500m dans la gadoue, sous une pluie qui commençait à devenir battante ! Pour la suite des péripéties, il y a eu aussi le pneu crevé avec changement de roue, le démarreur en panne avec ouverture du capot… Grâce à ces mésaventures, à cette journée un peu longue, nous avons eu l’occasion de traverser des paysages splendides de la montagne laotienne… C’est probablement la plus belle route que nous ayons faite jusqu’à maintenant !

    La région de Phongsali est réputée pour ses possibilités de trek à la rencontre de différentes ethnies dans les montagnes. Mais notre trek de Luang Namtha est encore trop frais pour repartir. Nous avons donc préféré rester dans le village, et nous balader tranquillement dans les alentours. Le temps dans cette région est plutôt frais, et très changeant. Nous avons eu aussi bien un grand ciel bleu dévoilant la beauté des montagnes alentours qu’un épais brouillard qui a beaucoup de mal à se dissiper. Du fait de la proximité avec la Chine, ici, 25% de la population est chinoise. Tous les restaurants, hôtels… sont décorés d’affiches, tableaux, calendriers chinois la plupart du temps très kitsch. D’ailleurs, la présence chinoise est très forte sur tous les grands travaux comme la construction des routes.

    Il y a si peu de touristes à Phongsali qu’on se repère très facilement les uns les autres… Nous avons passé un peu de temps avec Philippe, Alain et Noy, des français et une thaïlandaise qui sont au Laos pour 1 mois, Sophie et Rudy, des belges qui traversent l’Asie en vélo pendant quelques mois, Marco, un allemand qui voyage seul en faisant de magnifiques photos…



    NB : le module de commentaires fonctionne à nouveau :-) N’hésitez pas à nous écrire ! (pour rappel, les commentaires ne sont visibles qu’après une intervention de notre part...)

    Commentaires

    .

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)