Trek de 2 jours dans les montagnes du nord Laos
dimanche 25 novembre
  • JPEG - 599.6 ko
  • JPEG - 250 ko
  • JPEG - 446.5 ko
  • JPEG - 336.3 ko
  • JPEG - 314.4 ko
  • JPEG - 287.9 ko
  • JPEG - 342.2 ko
  • JPEG - 380.2 ko
  • JPEG - 423.9 ko
  • JPEG - 154.4 ko
  • JPEG - 229.9 ko
  • JPEG - 320.4 ko
  • JPEG - 337.2 ko
  • JPEG - 244.3 ko
  • JPEG - 210.9 ko
  • JPEG - 230.4 ko
  • JPEG - 480.9 ko
  • JPEG - 460.7 ko
  • JPEG - 310.9 ko
  • JPEG - 270.9 ko
  • JPEG - 266.5 ko
  • JPEG - 275.3 ko
  • JPEG - 330.5 ko
  • JPEG - 394.4 ko
  • JPEG - 264.7 ko
  • JPEG - 308.3 ko
  • JPEG - 230 ko
  • Nous avons choisi l’agence Khmmu Tribe Discovery pour faire notre trek de 2 jours. A Luang Namtha, il y a une dizaine d’agences qui emmènent les touristes en trek dans le Parc National de la Nam Ha. Toutes doivent respecter l’engagement de faire de l’éco-tourisme, c’est-à-dire de respecter l’environnement et de faire en sorte que les villages locaux puissent bénéficier des retombées économiques de cette activité. Et c’est donc accompagnés de nos guides, Sampet et Mee, et de 3 autres équipières Pavla, Leor et Noa, que nous sommes partis.

    Pour accéder au départ de la balade, un tuk-tuk nous a emmenés sur une piste très très chaotique en cours de rénovation. C’était déjà un début assez sportif !

    Pendant 2 jours, cette randonnée nous a fait traverser des paysages de jungle avec de grandes forêts de bambous, des ruisseaux que nous avons traversés de multiples fois, des forêts primaires avec des arbres gigantesques vieux de plus de 500 ans… (on pouvait même se cacher dans certains arbres). Antonin et Basile nous ont impressionnés par leur résistance à l’effort : nous avons enchainé les montées et les descentes en marchant environ 6 heures chaque jour. Jamais ils ne se sont plaints. Antonin cavalait même dans le groupe de tête ! Et Gaspard ? Et bien, après 1 heure de marche, il a continué le trek en permanence sur les épaules de nos 2 guides qui se faisaient appeler « tuk-tuk » pour l’occasion. Heureusement, car il aurait été impossible de continuer le trek sans l’aide de Sampet et Mee. Il a donc passé 2 jours à chantonner pendant que nous transpirions, que nous avions mal aux jambes, que nous glissions dans la boue, qu’une sangsue se collait sur la jambe de Jérome… Un petit détail : nos 2 guides marchaient soit en tongs, soit pieds nus !

    Côté animaux, au vu du bruit que nous faisions, nous n’en avons pas rencontré… En revanche, nous avons croisé un gros mille-pattes et surtout une araignée presque aussi grande qu’une main ! Nous avons aussi gouté des feuilles de quinine, des sortes de minuscules châtaignes, nous avons vu des haricots géants, des bananiers sauvages, des plantes qu’on trouve habituellement en ornement en France et dont on mange le cœur de la tige piquante ici…

    Nos guides ont préparé les différents repas. Les feuilles de bananier servaient à la fois de nappes et de cuillère pour la soupe. La base de tous nos repas, y compris le petit déjeuner, était bien sur le riz collant. Nous avons même mangé une délicieuse soupe à la fleur de bananier et à cette fameuse plante d’ornement préparée dans un grand bambou… Le must pour les enfants, c’est qu’on pouvait manger avec les doigts !

    Quant à la nuit, nous l’avons passée dans un village Lanten (qui s’appelle Nam Kon) reculé dans les montagnes. Les femmes Lanten portent toujours l’habit traditionnel d’une couleur entre le bleu indigo et le noir, avec une ceinture rose, et une coiffure bien spécifique à leur ethnie. Il y avait quand même l’électricité dans le village, mais pas l’eau courante. Le dîner s’est passé en compagnie des habitants du village, notamment le chef de Nam Kon, et de nombreux enfants. Gaspard s’est d’ailleurs fait un copain ! Nous avons partagé du Lao Lao, l’alcool de riz local. Pour la nuit, nous étions dans la maison des invités du chef du village, dans une sorte de dortoir à même le sol, abrités quand même par une moustiquaire. Le matin, dès 6h, nous avons été réveillés par le bruit des serpettes : tous les habitants du village s’affairaient à faucher les hautes herbes autour de notre maison... Étonnant qu’ils aient précisément choisi le matin où la maison était occupée par des falangs !

    Nous avons adoré ces 2 jours d’où nous sommes rentrés tout boueux. Mais ils nous ont aussi bien fatigués… Et dimanche, c’était repos pour nous 5.

    NB : momentanément le module de commentaires ne fonctionne plus. Si vous souhaitez nous laisser un message, cliquez sur "Contactez-nous"

    Commentaires

    .

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)