Ubud
mercredi 10 octobre
  • JPEG - 138.3 ko
  • JPEG - 245.8 ko
  • JPEG - 295.4 ko
  • JPEG - 298.4 ko
  • JPEG - 298.5 ko
  • JPEG - 232.6 ko
  • JPEG - 246.3 ko
  • JPEG - 334.8 ko
  • JPEG - 237.1 ko
  • JPEG - 294.8 ko
  • JPEG - 227.3 ko
  • Nous avons passé 2 jours (seulement) à Ubud. Le contraste était énorme entre la calme région de Sidemen et Ubud, où il y a sans doute plus de touristes que de balinais ! Curieuse ville où les magasins sont partout (3 magasins Paul Smith !), où les bars et restaurants sont là seulement pour les touristes, où on est sollicité à tous les coins de rue pour un taxi, un massage etc… Et puis, en regard de ces sollicitations sonores et visuelles, la ville prétend être aussi celle du « ressourcement intérieur » avec quantité de cours de yoga, de méditation, de spas etc…

    Mardi après-midi, nous avons pris nos marques dans le centre-ville avec le palais d’Ubud et le marché (alimentaire tôt le matin, puis pour les touristes à partir de 9h).

    Ce matin, nous avons fait une balade dans la campagne environnante. Très chouette première partie de balade sur une crête dont les 2 versants sont couverts d’ « herbe à éléphants » qui sert à la fabrication des toits de chaume. Puis, nous avons discuté avec un des peintres installés dans ce coin, qui nous a montré sa technique pour peindre les motifs balinais sur des tableaux ou des œufs en bois. Sa technique est en fait très proche de celle de la BD. Sur la fin du trajet, nous avons traversé un village qui se préparait à une fête religieuse : il était entièrement paré de tissus jaunes et blancs et tous les habitants étaient en tenue traditionnelle.

    Et cet après-midi, direction la Monkey Forest. On y allait avec un peu de réticence, mais les enfants avaient très envie de voir cette forêt des singes. Il s’agit en fait d’un bout de jungle au milieu de la ville d’Ubud qui est devenue un lieu sacré avec 3 temples, et une colonie de macaques qui a investi les lieux. Mieux vaut ne pas trop les embêter, ils ont l’air assez imprévisibles. Finalement, la visite a été plutôt sereine et les enfants étaient ravis !

    Côté gastronomie, à Ubud, nous avons découvert une des spécialités de Bali : le « babi guling », qui est un cochon de lait cuisiné aux épices, rôti et servi sous différentes formes (viande, saucisses très épicées, mélange viande/farine, peau du cochon grillée). Délicieux !

    Demain, nous quittons Ubud, contents d’y être passés.

    Commentaires
    sandrine et david
    - 11/10/2012

    Alors, pas de petit détour par Tampak Siring ???

    monika et JL
    - 11/10/2012

    il me reste encore 1 ou 2 souvenir/s acheté/s à Ubud quelque part ! ne vous alourdissez pas trop .. ;-)


    .

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)