Jaisalmer : Happy Holi dans la ville dorée
mardi 10 mars
  • JPEG - 325 ko
  • JPEG - 317.4 ko
  • JPEG - 301.7 ko
  • JPEG - 246.1 ko
  • JPEG - 268.3 ko
  • JPEG - 274.9 ko
  • JPEG - 296.8 ko
  • JPEG - 301.1 ko
  • JPEG - 335.7 ko
  • JPEG - 238.3 ko
  • JPEG - 237.3 ko
  • JPEG - 314.7 ko
  • JPEG - 271.9 ko
  • JPEG - 195.9 ko
  • JPEG - 305 ko
  • JPEG - 191.3 ko
  • JPEG - 259.5 ko
  • JPEG - 244 ko
  • JPEG - 320.3 ko
  • JPEG - 151.3 ko
  • JPEG - 166.9 ko
  • JPEG - 142.5 ko
  • JPEG - 155 ko
  • JPEG - 284 ko
  • JPEG - 282.5 ko
  • JPEG - 295.5 ko
  • JPEG - 226.8 ko
  • JPEG - 245.4 ko
  • JPEG - 232.1 ko
  • JPEG - 244.1 ko
  • JPEG - 235.8 ko
  • Après une nuit en bus galère, vraiment galère (vieux bus tout sale, un chauffeur qui klaxonne, une route pleine de trous et de bosses, un froid de canard, mal au dos…), nous sommes plus que contents d’arriver à Jaisalmer. C’est décidé, ce sera notre dernière nuit en bus.

    Passé le harcèlement des chauffeurs de rickshaw, nous nous posons dans une chouette guest house avec une vue imprenable sur le fort doré, qui s’élève tout droit de la plaine désertique, majestueux. A l’intérieur, 3000 personnes ont leur domicile. Les ruelles médiévales sont vraiment charmantes, même si la plupart des bâtiments semblent occupés par des guest houses et des commerces de souvenirs. Nous décidons de ne pas visiter le palais du roi, joli d’extérieur mais apparemment assez décevant à l’intérieur (en plus la visite est chère et puis, on se prémunit de l’overdose de palais dans le Rajasthan). Nous visitons le Patwa haveli, bien décevant, nous nous sommes encore fait avoir par un rabatteur. C’est énervant. Bon, le ratio est correct : seulement 2 « arnaques » en 6 semaines. La vue extérieure aurait largement suffi.

    On commence à vraiment nous parler du coronavirus, et nous constatons en effet que nous ne croisons par exemple plus de touristes italiens. Ils se sont vus annuler ou refuser leur visa indien depuis quelques jours… Le propriétaire de notre hôtel semble dire que le tourisme a chuté de 70%... C’est moche pour eux, mais cela nous simplifie la vie : nous ne réservons jamais aucun hébergement, il y a de la place partout, et on peut négocier…

    L’un des évènements de ces quelques jours à Jaisalmer est la fête hindou Holi, la fête des couleurs, le 10 mars dans tout le pays. Cette journée est fériée, tous les commerces sont fermés et tout le monde est dans la rue pour s’asperger de pigments. Nous nous sommes mêlés à la fête bien sûr… Nos chemises blanches achetées pour l’occasion, nos visages et cheveux sont multicolores, tellement nous avons reçu de poudre colorée (et parfois de l’eau colorée par les enfants). L’ambiance était vraiment sympa, même nous ne sommes pas allés au cœur du fort, où l’atmosphère semblait irrespirable et encore plus électrique. Contents d’avoir vécu cette fête ici :) Happy Holi !

    Le 2ème évènement de notre séjour à Jaisalmer est un séjour dans le désert, qui fera l’objet d’un prochain post tellement on a de photos à montrer :)

    Commentaires
    Yann
    - 16/03/2020

    Hello le globe des 5,
    Happy you d’être là bas pendant la fête de Holy !
    Enjoy et merci pour tout ce que vous nous partagez...
    Bises :-)
    Yann

    - 16/04/2020

    Beautiful fortification and great you spent Holi ! It really a very spiritual, joyful, an colorful celebration/José


    .

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)