Mumbai : 23 millions d’habitants
mercredi 26 février
  • JPEG - 278.1 ko
  • JPEG - 369.1 ko
  • JPEG - 350.6 ko
  • JPEG - 257.3 ko
  • JPEG - 266.6 ko
  • JPEG - 218.5 ko
  • JPEG - 395.9 ko
  • JPEG - 439.4 ko
  • JPEG - 296 ko
  • JPEG - 355.9 ko
  • JPEG - 236.6 ko
  • JPEG - 333 ko
  • JPEG - 271.5 ko
  • JPEG - 357.3 ko
  • JPEG - 179.8 ko
  • JPEG - 233.2 ko
  • JPEG - 124.1 ko
  • On redoutait un peu Mumbai, trop grande, trop peuplée. Bon, effectivement, Mumbai (Bombay jusqu’en 1996) est géante et peuplée, mais sa situation en bord de mer fait qu’on y respire quand même.

    Nous sommes arrivés en bus depuis Goa. Les nuits en bus sont toujours un peu chaotiques, et nous avons quelques jours de forte chaleur dans les jambes, alors c’est un peu fatigués et un brin énervés que nous abordons Mumbai. L’énervement est monté d’un cran quand nous avons compris que nous nous sommes bien faits avoir par un indien « sympa » dans la rue qui voulait soit disant nous aider et nous donner un bon plan. Bref, on est tombés dans le panneau, et on s’est retrouvés dans un taxi pour faire un tour des points à voir de Mumbai. Au final, c’était intéressant, mais bien cher. Une fois qu’on a mis l’énervement de côté, on a quand même profité de l’après-midi.

    Première étape avec la porte de l’Inde érigée au début du XXème siècle pour la visite de la famille royale anglaise. Puis, nous sommes entrés juste à côté dans le Taj Mahal Palace, construit au début du XXème siècle aussi par l’industriel Tata, en réaction au fait qu’il avait été refusé dans un hôtel européen car il était indien. C’est apparemment le 2ème bâtiment le plus photographié d’Inde après le Taj Mahal. C’est dans cet hôtel notamment qu’a eu lieu l’attentat très meurtrier de décembre 2008. Cet attentat a fortement marqué les esprits à Mumbai.

    Nous avons ensuite déambulé dans un dhobi ghat, laverie géante qui lave le linge d’hôtels, hôpitaux environnants… C’est un slum spécialisé dans cette activité. Le matin, ils gèrent les vêtements de couleur. L’après-midi, c’est plutôt le blanc. Les hommes au lavage, et les femmes au repassage. Impressionnant.

    Puis nous sommes passés par le quartier des pêcheurs, puis le long de Marina Drive (le bord de mer), jusqu’aux Hanging gardens qui nous ont donné une belle vue sur Mumbai. En continuant la route, nous sommes aussi passés à côté du parc qui abrite des tours du silence. Ces tours du silence accueillent le corps des défunts de religion parsi, car cette religion n’autorise ni la crémation, ni l’inhumation des corps… Les corps sont donc livrés aux éléments et aux oiseaux. Un peu glauque…

    Visite également de la maison qui accueillait Gandhi de 1917 à 1934. Un petit musée intéressant qui explique les différentes phases de sa vie et qui expose des lettres et objets personnels de Gandhi. Conclusion, on regarde le film ce soir pour être bien au point sur l’histoire du Père de la nation indienne. (Etrange de se dire qu’au même moment Trump visitait l’ashram de Gandhi à Ahmedabad !)

    Et pour terminer l’après-midi, un passage par la gare Victoria, nouvellement appelée CST, un joyau d’architecture coloniale complètement démesuré et particulièrement beau avec les lumières de fin de journée.

    Pour notre 2ème et dernière journée à Mumbai, nous sommes restés dans le quartier de l’hôtel et nous sommes baladés à pied à la gare Victoria (pour voir l’intérieur, clairement moins joli que l’extérieur, mais avec tellement de monde !), au Crawford market pour acheter des épices et aussi une tenue pour moi :) Tenue indienne, mais mettable en France !

    Mumbai est quand même très fatigante : un niveau sonore très élevé (toujours les fameux klaxons !), 35° à l’ombre, du monde, vraiment beaucoup de monde, des trottoirs inexistants, des travaux partout, des routes à traverser où la hiérarchie des priorités est bus/camion, puis voiture, puis moto, puis vélo, puis piéton. Autant dire qu’être à pied en Inde n’est pas une mince affaire…

    La prochaine destination sera Bhuj dans le Gujarat. Nous prenons l’avion à 7h50, et devons être à l’aéroport à 5h30h. Pfouuu… Un peu dur de se réveiller… Pas d’embouteillages à 4h30 du matin, et nous avons quand même mis 1 heure pour rejoindre l’aéroport. Ce qui nous a donné l’occasion d’entrevoir 2 visions extrêmes de Mumbai : un passage en voiture à travers le slum de Dharavi dans lequel vivent 1 million de personnes, et un aéroport flambant neuf, tout dans la démesure…

    Cette étape nous a été demandée par Gaspard car il a étudié Mumbai en histoire-géo cette année. Il était super content :)

    Commentaires
    Anne-Laure
    - 2/03/2020

    bonjour les 5 ! Merci pour ces reportages qui nous éveillent chaque jour un peu sur l’humanité ...la déshumanisation parfois.
    bonne continuation :-)


    .

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)