Mysore, la ville aux palais
samedi 15 février
  • JPEG - 219.1 ko
  • JPEG - 274.3 ko
  • JPEG - 215.5 ko
  • JPEG - 290.8 ko
  • JPEG - 270.7 ko
  • JPEG - 298 ko
  • JPEG - 260.9 ko
  • JPEG - 289.8 ko
  • JPEG - 284.6 ko
  • JPEG - 239.5 ko
  • JPEG - 278.1 ko
  • JPEG - 277.7 ko
  • JPEG - 289.6 ko
  • JPEG - 285.4 ko
  • JPEG - 221 ko
  • JPEG - 290.5 ko
  • JPEG - 323.3 ko
  • JPEG - 278.6 ko
  • JPEG - 322.1 ko
  • JPEG - 235.1 ko
  • JPEG - 398.7 ko
  • JPEG - 166.7 ko
  • JPEG - 241.1 ko
  • JPEG - 262.7 ko
  • JPEG - 244.9 ko
  • JPEG - 377.3 ko
  • JPEG - 199.1 ko
  • Après notre première nuit en train, catégorie Sleeper (donc avec couchettes, sans clim mais avec ventilateurs à fond), nous sommes arrivés quand même un peu fatigués… Les enfants ont plutôt bien dormi, mais nous beaucoup moins…

    Notre hôtel avait été réservé en avance, mais grosse déception en arrivant. 2 chambres, assez grandes mais… vraiment sales et pas du tout entretenues. Le seul avantage, c’est que nous étions dans un quartier résidentiel, et pas du tout touristique.

    Nous avons évidemment visité le palais de Mysore, apparemment, le 2ème site le plus visité en Inde après le Taj Mahal. Un magnifique palais de maharadja construit entre 1897 et 1912, sur l’emplacement de l’ancien palais qui a brûlé en 1897. Des salles grandioses, des fresques qui racontent l’histoire autour du palais et des processions dans la ville. Le dernier maharadja est décédé en 2013, donc vraiment très récemment finalement…

    Le marché est toujours un lieu de vie sans égal. Nous y étions en fin de journée, et avons pu ainsi voir le marché aux fleurs presque aussi chouette qu’à Pondichéry. La nouveauté ici, c’était les stands de pigments aux couleurs très vives.

    Pour la matinée de samedi, nous avons choisi de monter à la Chamudi hill en bus. D’une part, nous avons pu avoir un beau panorama sur la ville de Mysore, assez verte vue d’en haut, et d’autre part, nous sommes allés au temple en haut de la colline. C’est l’un des lieux les plus sacrés d’Inde du Sud. Le week-end, il y a un monde fou, et chacun peut passer devant la déesse ¼ de seconde seulement, les gardiens faisant la circulation de manière plus qu’énergique… Puis retour vers les bas de la colline par les marches empruntées par les pèlerins et colorées de pigments.

    Les spécialités de la ville de Mysore sont la soie, le bois de santal, et l’encens. Pas facile de s’orienter vers les vrais bons marchands qui vendent des produits authentiques et pas trafiqués. Nous avons craqué pour quelques souvenirs, et nous verrons d’ici quelques mois si l’huile de santal, ou les bracelets sentent toujours aussi bon… A priori, comme nous sommes allés notamment dans un magasin « du gouvernement », nous devrions être protégés des arnaques. Nous avons aussi découvert les « singing/meditation bowls » en cuivre, qui émettent de super jolis sons quand on sait utiliser le bâton pour les faire chanter.

    Fin de séjour à Mysore, nous reprenons un train de nuit vers Hampi. Au passage, nous avons décidé de ne finalement pas prendre de chauffeur pour le nord de l’Inde comme initialement prévu. Ce qui nous plaît, c’est de voyager en se sentant libres, alors nous allons continuer à prendre des bus et des trains jusqu’à la fin de notre séjour en Inde…

    Commentaires
    Edith
    - 23/02/2020

    Vraiment splendide ce palais à Mysore !!!

    Françoise JAMBILLOUX
    - 26/02/2020

    Magnifiques photos colorées , un régal pour les yeux ! manquent les bruits et les senteurs !!!


    .

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)