Chichen Itza, Rio Lagartos et Puerto Morelos
mardi 9 juillet
  • JPEG - 154.1 ko
  • JPEG - 111.4 ko
  • JPEG - 86.2 ko
  • JPEG - 176.4 ko
  • JPEG - 134.5 ko
  • JPEG - 136.6 ko
  • JPEG - 179 ko
  • JPEG - 169.2 ko
  • JPEG - 194.7 ko
  • JPEG - 264.4 ko
  • JPEG - 315.2 ko
  • JPEG - 243.7 ko
  • JPEG - 114.6 ko
  • JPEG - 132.2 ko
  • JPEG - 124.2 ko
  • JPEG - 93.9 ko
  • JPEG - 135.8 ko
  • JPEG - 169.6 ko
  • JPEG - 217 ko
  • JPEG - 199.6 ko
  • JPEG - 159.2 ko
  • JPEG - 135.7 ko
  • JPEG - 69.4 ko
  • JPEG - 88.6 ko
  • JPEG - 113.2 ko
  • JPEG - 108.8 ko
  • JPEG - 121.6 ko
  • JPEG - 124.9 ko
  • JPEG - 119.6 ko
  • Chichen Itza, notre dernier site archéologique du séjour. Cette fois, c’est un site à la fois Maya et Toltèque. La grande pyramide, Kukulkan en maya, est imposante à l’arrivée dans le site. Parfaitement restaurée, elle rappelle vraiment celle des Mystérieuses Cités d’Or. Il y aussi sur ce site le plus grand Juego de Pelota d’Amérique centrale, un observatoire… Et célébrité oblige, il y a aussi un monde fou ! Des petits marchands de souvenirs partout… Et bien sûr, on en ramène des souvenirs !

    Nous avons rejoint Rio Lagartos sur la côte du Golfe du Mexique. Il y a peu de plages sur cette côte, et Rio Lagartos borde en fait un lagon devenu une réserve naturelle qui abrite en particulier des colonies de flamants roses. Ces flamants sont beaucoup plus roses que ceux que nous avons vus en Amérique du sud dans les lagunes d’eau douce, grâce aux crevettes qu’ils mangent ici. En chemin, nous avons croisé des aigrettes blanches, des frégates, des pélicans, des cormorans, des aigles pêcheurs et… des crocodiles ! L’eau à certains endroits proches de la mangrove est rouge, teintée par les tanins produits par la mangrove. Et à d’autres endroits, l’eau est complètement rose, avec un taux extrêmement élevée de salinité. Il y a d’ailleurs une usine d’extraction de sel à proximité. C’était une très jolie balade de plus de 2 heures en bateau… Avant de repartir vers Valladolid, nous avons fait un détour vers Las Coloradas, un village de pêcheurs en bord de mer, complètement isolé. La mer y est d’un bleu…

    Une très bonne surprise en arrivant à Puerto Morelos : le village est petit, il y a peu de monde, la mer est bleue et le sable blanc. L’ambiance nous plaît beaucoup plus qu’à Tulum. Complètement au hasard, nous avons bien choisi notre dernière destination au Mexique pour profiter de la plage au bord de la mer des Caraïbes.

    Commentaires

    .

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)