Le Chiapas - suite...
lundi 1er juillet
  • JPEG - 240.1 ko
  • JPEG - 115.8 ko
  • JPEG - 195 ko
  • JPEG - 166.2 ko
  • JPEG - 147.9 ko
  • JPEG - 162 ko
  • JPEG - 168.3 ko
  • JPEG - 183.1 ko
  • JPEG - 199.8 ko
  • JPEG - 216.7 ko
  • JPEG - 193.7 ko
  • JPEG - 159.8 ko
  • JPEG - 238.9 ko
  • JPEG - 143.9 ko
  • JPEG - 201 ko
  • JPEG - 169.4 ko
  • JPEG - 152.6 ko
  • JPEG - 204 ko
  • JPEG - 178.5 ko
  • JPEG - 142.7 ko
  • JPEG - 155.1 ko
  • JPEG - 136.1 ko
  • JPEG - 187.5 ko
  • JPEG - 189.5 ko
  • JPEG - 201.9 ko
  • JPEG - 320.6 ko
  • JPEG - 247.8 ko
  • JPEG - 223.7 ko
  • JPEG - 191.2 ko
  • JPEG - 210.5 ko
  • JPEG - 232.9 ko
  • JPEG - 201.2 ko
  • San Cristobal de las Casas est à 2400m d’altitude, et on y retrouve la fraîcheur du Pérou. Par contre, saison de pluies oblige, nous avons droit à de bonnes grosses averses, voire un après-midi entier de pluie… Très jolie avec de petites rues aux maisons colorées, San Cristobal se prête aux balades. Nous en avons profité pour faire quelques achats de souvenirs, pour monter en haut de la colline de Guadalupe, pour visiter le Templo San Domingo, la cathédrale, arpenter les marchés.

    Le dimanche matin, nous avons rejoint San Juan Chamula à 10 km de là. La particularité de cette ville est qu’elle est peuplée d’indiens Chamula. Nous avons visité l’église à l’intérieur de laquelle les Chamulas procèdent à des rites religieux qui sont un mélange entre les croyances de leurs ancêtres les Mayas, et le catholicisme. Pas de prêtre dans cette église, des aiguilles de pins jonchent le sol, des milliers de bougies sont allumées, il y a des poules, des œufs pour les rituels. Ici, ce sont plus les saints patrons qui sont vénérés que Jésus. Auparavant, nous avons visité le musée de la médecine maya pour mieux comprendre les rites à l’église. Car l’église est à la fois un lieu où s’exerce la religion, mais aussi un lieu thérapeutique avec tout un tas de plantes, de pierres… Vous ne verrez pas de photos de l’intérieur de l’église, elles sont totalement interdites. Les vêtements des femmes chamula et des religieux sont en laine brute de mouton (noir pour les femmes, blanc pour les hommes religieux).

    Le retour vers le Yucatan a été long, très long… Nous avons refait la route San Cristobal de Las Cas à Palenque, et nous avons dû passer 2 barrages de manifestants. Le 1er, un barrage de routiers à Ocosingo, laissait quand même passer les voitures, mais la file des camions était importante. En revanche, pour le 2ème barrage, nous sommes restés 2 heures bloqués. Il s’agissait de paysans indiens auxquels le gouvernement avait confisqué les terres en février pour un projet « capitaliste », et qui s’étaient battus en vain contre la police pour garder leurs terres. Résultat : 1 paysan tué et 2 emprisonnés. La manifestation d’aujourd’hui demande en particulier la libération des prisonniers. Tous les manifestants, hommes et femmes, arborent un foulard rouge. L’ambiance est plus au recueillement qu’au manifeste…

    Commentaires
    - 6/07/2013

    Toujours le même problème pour les Indiens , où qu’ils soient on les expulse pour gagner des terres et installer la civilisation dite moderne .! On comprend leur colère .
    Françoise

    TIGER
    - 6/07/2013

    J’adore la dernière entre Abbey road et les Daltons.


    .

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)