Palenque dans le Chiapas
vendredi 28 juin
  • JPEG - 171.5 ko
  • JPEG - 244.4 ko
  • JPEG - 218.7 ko
  • JPEG - 162.4 ko
  • JPEG - 221.1 ko
  • JPEG - 167 ko
  • JPEG - 271.9 ko
  • JPEG - 185.9 ko
  • JPEG - 295.2 ko
  • JPEG - 266 ko
  • JPEG - 275.6 ko
  • JPEG - 185.7 ko
  • JPEG - 226.4 ko
  • JPEG - 223.4 ko
  • JPEG - 196.5 ko
  • JPEG - 161.3 ko
  • JPEG - 230.1 ko
  • JPEG - 326.2 ko
  • JPEG - 173.6 ko
  • JPEG - 264.1 ko
  • Nous retrouvons les touristes à Palenque, mais finalement, nous avons la chance de ne pas encore être en haute saison… Nous nous sommes posés dans une cabana en bambou, à l’entrée de la jungle. Et nous profitons de tous les bruits de cette jungle : insectes, oiseaux, grenouilles, singes hurleurs (qui font des sortes de rugissements assez impressionnants tout au long de la nuit…). Cerise sur le gâteau : il y a une piscine !

    Palenque est célèbre pour ses ruines mayas. Les premières traces d’occupation humaine datent de 100 av JC, mais l’apogée de la civilisation maya à Palenque date du VII au IXème siècle avec en particulier le règne de Pakal. Le site est énorme et seulement 10% des bâtiments se visitent : le palais, les temples du groupe des Croix (avec en particulier le Temple du Soleil), le Temple des Inscriptions qui abrite le tombeau de Pakal découvert en 1952… Pour finir, le musée expose des stèles gravées de glyphes mayas et des objets trouvés lors des fouilles du site.

    Après 2 nuits à Palenque, direction San Cristobal de las Casas. 215 km seulement, mais 5 heures pour y arriver tant il y a de virages et surtout de ralentisseurs pour traverser les villages. On entre en territoire zappatiste. Le mouvement est désormais moins important que dans les années 90, mais il y a eu le 21 décembre dernier une marche silencieuse rassemblant 40 000 zappatistes dans 5 villes du Chiapas. A 60 km de Palenque, nous nous sommes arrêtés aux cascades d’Agua Azul. Pas aussi gigantesques qu’Iguazu bien sûr, mais très jolies avec des eaux blanches qui se jettent dans des bassins turquoises. Par chance, il y avait plus de vendeurs de souvenirs que de touristes…

    Commentaires
    - 6/07/2013

    La calligraphie des écritures mayas me fascinent , c’est d’une régularité et d’une
    beauté !
    Quant au Temple du Soleil , il me remet dans l’ambiance des Tintins que je dévorais quand j’étais petite !
    Françoise


    .

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)