La laguna de Bacalar et les ruines de Calakmul
mercredi 26 juin
  • JPEG - 159.3 ko
  • JPEG - 178.7 ko
  • JPEG - 162 ko
  • JPEG - 172.6 ko
  • JPEG - 170.8 ko
  • JPEG - 125.8 ko
  • JPEG - 127.8 ko
  • JPEG - 130.7 ko
  • JPEG - 244.4 ko
  • JPEG - 218.2 ko
  • JPEG - 240 ko
  • JPEG - 86.2 ko
  • JPEG - 188.2 ko
  • JPEG - 239 ko
  • JPEG - 251.1 ko
  • JPEG - 265.9 ko
  • JPEG - 297.7 ko
  • JPEG - 125 ko
  • JPEG - 186.7 ko
  • JPEG - 253.5 ko
  • JPEG - 277.2 ko
  • JPEG - 162.2 ko
  • JPEG - 256.7 ko
  • JPEG - 248.2 ko
  • JPEG - 316 ko
  • JPEG - 161.2 ko
  • JPEG - 219.6 ko
  • JPEG - 331.7 ko
  • JPEG - 452.3 ko
  • C’est Fanny et Jay, à la crêperie de Cusco, qui nous ont conseillé de faire une halte à Bacalar. Au bord d’une lagune bleue turquoise, l’ambiance de Bacalar n’a rien à voir avec la super-touristique Tulum. Ici, tout est tranquille, un vrai coin pour se reposer.

    Nous sommes arrivés à l’hotelito El Nido del Quetzal, et avons été accueillis par Cécile et Tomas qui tiennent les lieux. Du reggae en musique de fond, des bijoux et de la déco créés par eux, une terrasse ombragée, des oiseaux exotiques qui nous réveillent le matin, les enfants qui font des dessins, une cuisine et un barbecue (un peu marre des restos !)… Tranquille, quoi !

    Baignade dans la lagune, kayak, baignade dans le cénote voisin (Cenote Azul). En fait, le Yucatan est le terrain de rivières souterraines profondes qui réapparaissent à la surface en certains endroits sous forme de puits naturels. Ce sont les cénotes. Certains cénotes sont à l’air libre, d’autres sont dans des grottes. On peut s’y baigner, observer les poissons. Le cénote Azul doit faire 300m de large, mais est profond de 90m. Impossible de voir le fond, la couleur bleu foncé donne presque le vertige…

    Cécile et Tomas ont offert aux enfants de très belles pierres dont ils sont très fiers : une turquoise pour Gaspard, une hémimorphite pour Basile et de l’ambre avec des inscriptions maya gravées par Tomas pour Antonin. Et un magnifique dessin et un coquillage des Caraïbes pour chacun d’entre eux… Ils sont hyper contents ! Et pour la dernière soirée, ils nous ont offert un spectacle de danse avec du feu… Cet hotelito restera parmi les bests de notre voyage.

    Nous ajoutons à ce post les photos des ruines de Calakmul, un village maya enfoui dans la jungle, accessible après 60 km d’une toute petite route sinueuse dans la forêt. Et cette fois-ci, nous étions quasiment tous seuls ! Avec quand même des milliers de moustiques qui nous suivaient à la trace (on a arrêté de compter nos boutons tellement on en a…). Il semble que ce site soit peu fréquenté par les touristes, sûrement à cause de son éloignement (un détour de 120 km quand même). Et pourtant Calakmul nous a semblé bien plus incroyable que Coba et Tulum que nous avons vus pour le moment. En plus, son cadre de forêt tropicale nous a permis de croiser des singes (dont de gros singes noirs), de multiples oiseaux (première fois que nous voyons des piverts en pleine action), un renard, un gros serpent jaune et noir et même une mygale (vue de suffisamment loin heureusement)...

    Commentaires
    TIGER
    - 3/07/2013

    C’est comme ça le CHIAPAS ? La belle vie qu’il avait le sous commandant MARCOS !

    - 6/07/2013

    Magnifique ! Cependant les gros singes , le gros serpent et les nuées de moustiques nous auraient refroidis !!!
    Françoise et JClaude


    .

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)