Valles Calchaquies au sud de Salta vers Cafayate
lundi 13 mai
  • JPEG - 391.9 ko
  • JPEG - 111.2 ko
  • JPEG - 142 ko
  • JPEG - 181.7 ko
  • JPEG - 219.7 ko
  • JPEG - 250.7 ko
  • JPEG - 172.9 ko
  • JPEG - 133.8 ko
  • JPEG - 112.2 ko
  • JPEG - 164.3 ko
  • JPEG - 180 ko
  • JPEG - 203.4 ko
  • JPEG - 196.3 ko
  • JPEG - 223.4 ko
  • JPEG - 118.8 ko
  • JPEG - 195.4 ko
  • JPEG - 135.1 ko
  • JPEG - 231.4 ko
  • JPEG - 237.3 ko
  • JPEG - 246.1 ko
  • JPEG - 122.7 ko
  • JPEG - 126.1 ko
  • JPEG - 213.5 ko
  • JPEG - 213.5 ko
  • JPEG - 191.4 ko
  • JPEG - 175.9 ko
  • JPEG - 144.5 ko
  • JPEG - 142.9 ko
  • JPEG - 169.6 ko
  • JPEG - 234.8 ko
  • JPEG - 226 ko
  • JPEG - 122.4 ko
  • JPEG - 184.7 ko
  • JPEG - 178.8 ko
  • Nous avons prévu 3 jours pour la boucle au sud de Salta. Nous aurions pu facilement allonger ce séjour au sud, mais nous commençons à nous rendre compte que la fin du voyage arrive beaucoup trop vite et que nous avons encore plein de choses à faire et à voir…

    Nous avons scindé le trajet en 3 parties : de Salta à Cachi, puis de Cachi à Cafay ate et enfin le retour de Cafayate vers Salta. De Salta à Cachi, nous avons vu 2 types de paysages radicalement différents : d’abord une vallée verdoyante, la Cuesta del Obispo, qui est malheureusement restée cachée dans les nuages… puis la Recta de Tin Tin, un désert de cactus-candélabres de plus de 3 mètres de hauteur, avec d’élégantes vigognes. Au bout de ces paysages, Cachi, très paisible en cette saison peu touristique, nous a beaucoup plu avec des rues pavées, une petite église, une place centrale avec des terrasses... Nous y avons rencontré Delphine et Charles, en voyage pour quelques mois.

    2ème partie du trajet avec Cachi-Cafayate. Pas de route pavée, seulement une piste sur 150 kilomètres. Fatiguant mais époustouflant ! D’abord avec des villages perdus dans cette immensité (un coup de cœur pour Seclantas), puis la traversée de la Quebrada de las Flechas, un paysage lunaire avec des rochers hauts et pointus comme des flèches de part et d’autre de la route. Quelques kilomètres avant d’arriver à Cafayate, , nous commençons à voir des vignes, Cafayate étant la 2ème région productrice de vin d’Argentine, avec en particulier l’exploitation de cépages comme le Torrontès (blanc) et le Malbec (rouge).

    Dernière partie du trajet avec Cafayate-Salta. La Quebrada de Cafayate est impressionnante avec des camaïeux de rouge magnifiques et des formations rocheuses modelées par l’eau du canyon. L’Anfiteatro et la Garganta del Diablo (encore une autre après Iguazu !) sont certes des sites touristiques avec des vendeurs d’artisanat, mais l’arrêt vaut vraiment le coup. Et puis, là encore, il y a finalement peu de touristes. On se sent presque tout seuls et tout petits au milieu de tout ce rouge.

    Commentaires
    Eliane
    - 18/05/2013

    Grandiose, on s’attend à voir débouler John Wayne sur sa monture !

    Anne
    - 20/05/2013

    Ces paysages sont vraiment grandioses... Profitez bien !

    Françoise
    - 20/05/2013

    Ces étendues de cactés-cierges et les kilomètres de roches érodées par le vent soulignent l’aridité et la beauté sauvage de ces paysages .
    Pauvres petits nains que nous sommes, comparés à cette immensité !
    C’est grandiose et magnifique ; mais est-ce vraiment vrai ou une super-production hollywoodienne ?
    Françoise et JClaude


    .

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)