3 jours à Chiloé
lundi 15 avril
  • JPEG - 267.4 ko
  • JPEG - 217.3 ko
  • JPEG - 246.5 ko
  • JPEG - 257.7 ko
  • JPEG - 259.7 ko
  • JPEG - 246.4 ko
  • JPEG - 249.7 ko
  • JPEG - 248.6 ko
  • JPEG - 280.3 ko
  • JPEG - 342.3 ko
  • JPEG - 243.2 ko
  • JPEG - 287.7 ko
  • JPEG - 175 ko
  • JPEG - 265.1 ko
  • JPEG - 433.8 ko
  • JPEG - 166.6 ko
  • JPEG - 234.8 ko
  • JPEG - 203.2 ko
  • JPEG - 183 ko
  • JPEG - 212.8 ko
  • JPEG - 210 ko
  • JPEG - 198.1 ko
  • JPEG - 125.2 ko
  • JPEG - 210.4 ko
  • JPEG - 169 ko
  • JPEG - 141.4 ko
  • JPEG - 221.1 ko
  • JPEG - 239.7 ko
  • JPEG - 161.6 ko
  • JPEG - 165.9 ko
  • JPEG - 213.8 ko
  • JPEG - 276.5 ko
  • JPEG - 141.5 ko
  • JPEG - 173.9 ko
  • JPEG - 205.6 ko
  • JPEG - 217.6 ko
  • Chiloé est une île accessible avec un ferry régulier. Cette île possède une culture bien à part du reste du Chili, avec des légendes bien ancrées telles que l’existence de bateaux-fantômes, de monstres etc… D’ailleurs, les habitants se disent avant tout chilotes et non chiliens. L’île est aussi réputée pour… son climat extrêmement pluvieux.

    Pour la première soirée, nous nous sommes arrêtés à Ancud au nord de l’île chez une petite dame dans une maison toute en bois, non loin de la baie et du port de pêche. Nous avons fait une expérience culinaire avec le plat chilote, le « curanto », un mélange de fruits de mer et de viande cuits pendant 2 heures dans une superposition de feuilles type rhubarbe. Les moules et les palourdes ici sont gigantesques. Et à vrai dire, nous n’avons pas vraiment été convaincus par la saveur de ce plat, surtout des énormes fruits de mer…

    Chiloé est célèbre pour ses 150 églises franciscaines et jésuites toutes en bois. Une quinzaine sont classées par l’Unesco. Au volant de notre voiture de location, nous sommes allés voir quelques-unes d’entre elles. D’abord celle de Castro, d’une couleur un peu criarde à l’extérieur (jaune et mauve). Mais l’intérieur tout en bois est très étonnant. Nous avons vu les autres de l’extérieur uniquement : Nercon, Vilupulli, Chonchi, Rilan, Dalcahue, San Juan, Tenaun, Quemchi. D’ailleurs toutes les maisons de l’île sont en bois avec une architecture bien spécifique. Elles sont vraiment très belles.

    Sur Chiloé, nous avons retrouvé Aurélien, Christine et Justine rencontrés sur le bateau Navimag avec lesquels nous avons fait un bout de chemin. Nous avons en particulier passé une excellente soirée au El Chejo, un restaurant de Quemchi, où l’accueil des propriétaires est incroyable ! Visite de la cuisine, grandes discussions (en espagnol bien sûr), un gros coquillage offert aux filles, dégustation de miel, de pommes, de murtas (petites baies rouges).

    Côté temps, nous avons tout eu : le soleil qui nous a permis d’apercevoir les montagnes andines au loin, le brouillard bien dense, la pluie. Cela fait aussi le charme de l’île…

    Commentaires
    - 24/04/2013

    Même si le temps n’est pas très clément ,
    ce village de Chiloe me paraît non seulement typique mais attirant . S’y poser doit faire du bien après une expédition en bateau un peu houleuse !
    Françoise et JClaude


    .

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)